La sécurité des machines

Lorsqu'un professionnel achète une machine il s'attend à acheter une machine sûre, c'est pour cela qu'il existe une règlementation sur la sécurité des machines visant à protéger les utilisateurs, mais aussi le fabricant et l'exploitant. Avec la modernisation des machines les sécurités qui avant pouvaient gêner le travail de l'utilisateur et être ignorées se sont améliorées en s'intégrant directement au sein même de la machine sans que l'utilisateur puisse directement agir dessus.

Les directives imposées aux fabricants

De manière générale, le fabricant doit respecter 3 règles lors de la fabrication de sa machine :

  • 1er règle : le fabricant doit évaluer les risques et les points dangereux que peut présenter la machine
  • 2e règle : après cette analyse le fabricant doit éliminer le risque ou du moins le réduire. S'il ne peut pas être éliminé et qu'il est trop important le fabricant devra mettre en place un dispositif de sécurité et en informer l'utilisateur.
  • 3e règle : la machine doit être soumise à validation, c'est ce que l'on appelle une validation globale.

La sécurité primordiale et surtout la sécurité des machines c'est pour cela que les fabricants en perfectionnant leurs machines ont perfectionné leurs systèmes de sécurités, en suivant ces trois règles de construction et en les intégrant directement à la machine pour que les utilisateurs ne les ignorent plus parce qu'ils gênent leur productivité mais qu'au contraire la productivité soit augmentée.

C'est la machine qui doit s'adapter à l'homme et non le contraire, l'utilisateur doit pouvoir faire confiance à la sécurité de la machine qu'il utilise.

Obligations du fabricant

De manière plus générale pour vendre sa machine en France ou dans des pays de l'Union Européenne le fabricant doit respecter trois obligations :

  • Concevoir des machines sûres, qui respectent donc les directives européennes
  • Rédiger une notice d'instruction
  • Réaliser un dossier technique (avec les plans, protocoles de contrôle...)
  • Joindre à la machine la déclaration de conformité qui prouve que la machine est bien conforme aux directives européennes
  • Le label CE apposé sur la machine une fois toutes les autres conditions remplies et seulement si  toutes les directives européennes sont respectées

Les directives européennes

Les directives européennes sont régit par deux principes fondamentaux de l'union Européenne, le premier c'est la sécurité des citoyens européens dans leur environnement mais aussi au travail, et le deuxième c'est la libre circulation des marchandises. Ces directives s'appliquent donc à tous les fabricants des Etats membres de l'union européenne afin de respecter ces deux principes et sont les suivantes :

  • La Directive Machines qui concerne les fabricants, elle liste les tâche à effectuer afin de respecter les exigences de santé et de sécurité en vigueur dans l'Union Européenne, et pour que la machine puisse être exportée au sein de l'Europe.
  • La Directive Sociale relative à l'utilisation des machines, elle concerne ceux qui achètent les machines. Elle contient des prescriptions minimales pour améliorer la sécurité au niveau de la machine, chaque Etat membres peut ajouter d'autres prescriptions nationales.  
  • Les directives complémentaires comme par exemple la directive « basse tension », la directive « CEM », la directive « ATEX ».

Les normes relatives aux machines

Au niveau international deux organismes établissent les normes concernant les machines, il y a ISO (International Standardization Organisation) et la CEI (Commission électrotechnique Internationale).

Concernant les normes européennes relatives aux machines, elles ont été mise en place afin d'uniformiser les directives citées précédemment, elles sont établies par la CEN et la CENELEC, et sont dominantes des normes nationales. Ces normes européennes se divisent en 3 catégories :

  • La Norme A : qui sont les normes fondamentales, elles contiennent les principes de conception et les caractéristiques générales concernant toutes les machines
  • Les normes B : elles traitent d'un élément particulier de sécurité mais qui est applicable à plusieurs machines. La norme B est divisée en deux sous-catégories : la norme B1 qui traite des aspects spécifiques de sécurité, et la norme B2 qui traite des équipements de sécurité.
  • Les Normes C : ces normes de sécurités sont spécifiques à un type de machine en particulier et sont prioritaires sur les normes A et B.       
 



Lire
Lire
ET MAINTENANT


© 2019 Groupe FLDI - Design AdapT-T - Agence TTMO
contact@groupe-fldi.com 04.68.76.17.46